Le Superdome est un stade mythique: construit en 1975 à La Nouvelle-Orléans (Louisiane), il a accueilli de nombreux Super Bowls (la finale du championnat de football américain), un concert des Rolling Stones, le pape Jean-Paul II, la Convention Républicaine et les réfugiés de l’ouragan Katrina. Paradoxal, le Superdome jette un pont entre le divertissement le plus grand et la détresse absolue. S’inspirant de cette logique additionnelle et schizophrénique d’un «I can get no satisfaction» ET d’un «Notre Père qui êtes aux cieux», Marc-Olivier Wahler propose SUPERDOME, une nouvelle session réunissant cinq expositions personnelles oscillant entre spectacle et vanités, décibels et prières, high-tech et chaos, dans la continuité du programme d’expositions testant la notion d’élasticité de l’œuvre d’art entamé au Palais de Tokyo avec Cinq milliards d’années.

Daniel Firman "Würsa (à 18 000 Km de la terre)"

Christoph Büchel "Dump"

Arcangelo Sassolino "Afasia 1"

Fabien Giraud et Raphaël Siboni "Last Manoeuvres in the Dark"

Jonathan Monk, "Time Between Spaces"
Une exposition en stéréo, en collaboration avec le Musée d'Art moderne de la ville de Paris/ ARC

Palais de Tokyo /

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…