Ce document est la trace visuelle d’un atelier d’oralité mené pendant six mois auprès de femmes apprenant à lire et à écrire. Elles habitent toutes à Garges Lès Gonesse dans le département du Val d’Oise. Ces discussions avaient pour but d’aborder des sujets en rapport à leur identité de femme, de mère de famille ou de citoyenne vivant dans une société occidentale.
On comprend que leur vie oscille entre les traditions d’une éducation, le pays des origines et le quotidien d’une société laïque et consumériste.
La difficulté d’exister se précise devant la caméra. Le conflit intérieur surgit au détour d’une anecdote, d’un sourire ou d’un souvenir. Mais le fil conducteur s’impose peu à peu comme une évidence… la liberté d’expression. « J’ai peur de parler, mais cela me fait du bien. » disait Awa. « Alors fais–toi du bien, c’est pas si souvent que c’est possible. » rétorquait une des femmes.
Que la parole s’ouvre sur le chant des possibles telle une fenêtre ouverte au cœur de la cité.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…