Kammerspiel* (ou Kammerspielfilm, en français "film de chambre"), petite pièce audiovisuelle de 10 minutes imaginée par Maud Le Pladec et Julie Pareau, est une dérive, une digression réalisée à partir de la version filmée du spectacle Professor.

Michaux et "l'infini turbulent", le cri, "l'extase et le gouffre", la mescaline, le slapstick.
En donnant une vision macroscopique de la scène dite «des Masques», Kammerspiel réinterprète les inspirations et intentions de celle-ci, et pousse encore un peu plus loin le processus de création, nous emmenant dans un huit-clos en forme de boucle vidéo.
En revanche, les processus de composition ont été inversés. Si dans Professor, la musique de Fausto Romitelli était posée comme cadre de départ sur lequel repose l'écriture chorégraphique, dans Kammerspiel, c'est la danse, dans sa version «transmutée» et filmée, qui ont dictées le choix du «troisième mouvement de Turangalîlâ-Symphonie» d'Olivier Messiaen.

* Le "Kammerspiel", courant du cinéma allemand des années 20, s'attache à la retranscription, souvent emphatique, d'une réalité quotidienne, de préférence sordide. Les personnages, évoluant dans un décor réaliste, sont plongés dans un huit clos oppressant et dramatique.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…