Sound installation from Arno Fabre - 2009.

LES SOULIERS (THE SHOES) is an ensemble of thirty pairs of shoes mechanically queued by tramplers and computer-controls. These shoes hit and rub the floor to make acoustic music according to an original composition developed by a numerical Midi score (run by max/msp software). The selection of shoes, the composition they perform, and the scenography make a singular work between contemporary art and puppetry, contemporary music and electronic art.

Behind the burlesque character of these agitated shoes, we may also feel anxiety. An ambiguous feeling of fascination and fear, when talking about how we run the world. In orchestrating an ensemble of shoes, Les Souliers convene ghosts of former wearers and inevitably suggests their absence. In this way, we are confronted with a curious intermingling of dance incantation, contemporary music and derisory trampling.

LES SOULIERS are supported by the Ministère de la Culture et de la Communication, the city of Toulouse, le bbb, Bauer & Durin Réalisations and by Farnell France.

arnofabre.free.fr/en/Les_Souliers/Les_Souliers.html
-------------------------------------------------------------
Installation sonore d'Arno Fabre - 2009.

LES SOULIERS est un ensemble de trente de paires de chaussures. Actionnées mécaniquement par des "piétineurs" et pilotées par ordinateur, les chaussures frappent et frottent le sol selon les ordres d'une partition numérique (partition Midi lue par le logiciel Max/msp). Le choix des chaussures, leur mise en espace et la partition qu'elles exécutent créent une œuvre singulière que l'on retrouve autant dans un festival de musique contemporaine, une galerie d'art contemporain, une scène électro que lors d'un festival de marionnettes.

La richesse de leurs mouvements leur donne une étonnante personnalité. Un tempérament qui nous fait oublier la mécanique qui les actionne. Elles savent frapper, frotter, frotter-frapper, frapper-frotter plus ou moins vite ; elles savent aussi s'arrêter en haut, en bas, en avant, en arrière et entre les deux. La partition guide précisément leurs agitations. L'écriture de celle-ci est autant musicale que narrative. Une approche musicale qui s'appuie évidemment sur les rythmes et les matières sonores de la masse de chaussures. Et un travail narratif qui évoque les errances d'un homme seul, les frottements d'une danse folklorique improbable, les galopades d'une bande de jeunes, la détermination d'une marche militaire ou l'indépendance d'un pas dissident.

Derrière le caractère burlesque de ces souliers agités, c'est aussi l'inquiétude qui se manifeste. Un sentiment ambigu de fascination et d'effroi lorsque l'on évoque la marche du monde et la société que nous construisons. En orchestrant cet ensemble de chaussures orphelines de pieds, Les Souliers convoque les fantômes de ceux qui les ont habités et nous renvoie inévitablement à l'absence. Nous sommes alors face à un étrange mélange oscillant entre danse incantatoire, musique contemporaine et piétinement dérisoire.

LES SOULIERS sont soutenus par le Ministère de la Culture et de la Communication (DICREAM), la ville de Toulouse, le bbb, Bauer & Durin Réalisations et par Farnell France.

arnofabre.free.fr/Les_Souliers/Les_Souliers.html

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…