Discours offert le 1er Mars 2011 dans le Hameau Nouveau du Village des Pruniers, France, et est le premier discours de la Retraite Francophone.

"Aimer est d'abord d'être là. Avec un pas fait dans la pleine conscience nous pouvons vraiment être là. La qualité de votre présence est reconnue par l'autre personne. Vous avez quelque chose à offrir: une présence agréable. Si vous êtes vraiment là, vous pouvez reconnaître la présence de l'autre personne. L'autre personne est aussi une merveille de la vie.

Chérie, je sais que je suis là pour vous. Aujourd'hui, nous allons faire la méditation de marcher ensemble. L'énergie collective de l'attention générée par la Sangha quand nous marchons comme ça peut pénétrer dans chaque cellule de notre corps. C'est un grand bonheur de pratiquer dans une communauté de pratique. Et quand nous marchons, nous ne nous perdons pas dans notre pensée. Quand je suis absorbé dans mes pensées, je pense, donc je ne suis pas là. Tout en marchant, quand vous avez besoin de dire quelque chose, vous pouvez arrêter de porter toute votre attention à ce que vous voulez dire.

Il est bon si nous pouvons apprendre à construire une Sangha. Martin Luther King utilise le terme "The Beloved Community," la bien-aimée communauté.

J'ai toujours dit que le XXe siècle fut le siècle de l'individualisme. Donc, nous devons tirer des leçons. Il faut faire autrement. Il faut apprendre à construire une communauté. Avec une belle communauté nous pouvons avoir la fraternité, l'harmonie. Dans une telle communauté, il est possible de se soigner et de guérir les autres."

Écoutez Thay s'exprimer en français sur le canal stéréo gauche.

—————

Dharma talk offered on 1 March 2011 in the New Hamlet of Plum Village, France, and is the first discourse of the Francophone Retreat.

"To love is first to be there. With a step made in mindfulness we can really be there. The quality of your presence is acknowledged by the other person. You have something to offer: an agreeable presence. If you are really there you can recognize the presence of the other person. The other person is also a wonder of life.

Darling, I know I am here for you. Today we will practice walking meditation together. The collective energy of mindfulness generated by the Sangha when we walk like that can penetrate into every cell of our bodies. It is a great happiness to practice in a community of practice. And when we walk, we don't get lost in our thinking. When I am absorbed in my thoughts, I think, therefore I am not there. While walking, when you need to say something, you can stop to bring all your attention to what you want to say.

It is good if we can learn how to build a Sangha. Martin Luther King uses the term "The Beloved Community."

I always have said that the twentieth century was the century of individualism. So we must learn from that. We must to do otherwise. We must learn how to build a community. With a beautiful community we can have brotherhood and harmony. In such a community it is possible to heal yourself and to heal others."

Listen to the translation of Thay in English by Sister Pine on the right stereo channel.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…