L'HEURE BLEUE

Quand le jour lentement s'efface,
Le temps reste en suspend.
C'est l'heure bleu, douce et fugace,
Prélude au soir naissant.

La lune, soudain se dévoile
Dans un ciel assombri.
La nuit met son collier d'étoiles
Sur son beau fourreau Gris.

Le soir bleuté se fait complice
Des rêveries à deux.
Déclin du jour, instant propice
Aux serments amoureux.

Un reste de clarté subsiste
Puis à regret s'éteint,
Laissant sa traîne d'améthyste
Sur la voûte d'étain.

Une poésie de Véronique
membres.multimania.fr/atelierdesvers/SOMMAIRE.htm

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…