La vidéo expérimentale est un lieu de rêverie idéal pour l’artiste Nelson Henricks. Dans une pièce de six minutes intitulée Satellite, il juxtapose d’absurdes slogans et aphorismes à des images tirées de vieux films didactiques. Présentée en 2004 au Musée des beaux-arts de Montréal et plus tard à Calgary et Ottawa, cette œuvre questionne le besoin qu’a l’être humain de donner un sens à tout ce qui existe. En 2000, Henricks expose son travail au Museum of Modern Art de New York, dans le cadre de la série Video Viewpoints. Henricks coédite avec Steve Reinke une anthologie de scénarios écrits par des artistes de la vidéo, intitulée By the Skin of Their Tongues (YYZ Press, 1997). Il remporte le Prix Téléfilm Canada au Toronto’s Images Festival et le Prix Bell Canada d’art vidéographique 2002. Après avoir étudié au Alberta College of Art, Henricks s’installe à Montréal en 1991 et obtient un baccalauréat en arts visuels de l’université Concordia, où il enseigne aujourd’hui. (PF)

raev.ca / blackboxproductions.tv

*******************************************************
"Recognizing Artists: Enfin Visibles!" est un projet de l'English-Language Arts Network: quebec-elan.org

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…