Sur une idée originale de Aurélia Frey
Réalisation et photographies Aurélia Frey

Au milieu du chemin de notre vie
je me retrouvais par une forêt obscure
car la voie droite était perdue.
Ah dire ce qu'elle était chose dure
cette forêt féroce et âpre et forte
qui ranime la peur dans la pensée.

Dante. La Divine Comédie

Ainsi commence le long voyage de Dante, sa douloureuse initiation au travers des Enfers.
Ici, c’est aussi d’un voyage qu’il s’agit, voyage dans la peinture des grands maîtres : Titien, De Vinci, Michel-Ange, Caravage...
Au cœur de ce parcours se dévoile une exploration de la matière photographique et picturale. Cette découverte passe par un support que je privilégie, le sténopé. Cet appareil archaïque, rudimentaire, qui préserve le mystère et l’énigmatique, isole dans la lumière un détail, une figure qui s’offre à mes regards, figure affaiblie par un long silence, figée dans la souffrance par l’attente, dans un tourment que l’on devine éternel...
Derrière un miroir déformant, apparaissent ainsi au milieu des ténèbres des figures fantasmagoriques, bestiaire fantastique, monstres humains, sorcières, visages distendus par un invisible supplice : parade macabre figée dans le silence.

La musique a été créée par le compositeur Yves Chauris.
Né en 1980, Yves Chauris est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient en 2005 les premiers prix de composition, analyse et orchestration. Son travail est tôt remarqué : il reçoit plusieurs aides et distinctions, notamment la bourse Jean-Walter Zellidja, décernée par l’Académie Française, ainsi que le prix Fondation Francis et Mica Salabert 2005 et le prix Pierre Cardin pour la composition musicale en 2008.
Sa réflexion s'articule autour de la frontière entre statisme et directionnalité, en donnant un rôle crucial au silence.

Le montage a été réalisé par Stéphane Pachot.
Né en 1968 Stéphane Pachot aborde très tôt la création artistique en autodidacte.
Réalisateur, monteur, auteur, compositeur, Stéphane Pachot se consacre aujourd'hui à développer un style documentaire poétique où l'humain est placé au centre des enjeux en s’intéressant notamment au patrimoine immatériel de l'humanité. Ainsi il réalise le film « Qhapac Nan, la voix des Andes », un long-métrage documentaire qui dresse un portrait impressionniste des communautés rurales de la cordillère des Andes, également une série de films pour le MuCEM sur le patrimoine de la Durance, ou encore un web-documentaire pour TV5 sur la culture japonaise.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…