Parfois, c’est à la « campagne », comme certains disent, que ça bouge. Et chaque année, le BBMix de Boulogne Billancourt s’occupe de remettre les pendules à l’heure. Un an après le passage des Dirty Projectors et un concert mémorable des Young Marble Giants, C’est au tour de Why ? de débarquer en banlieue parisienne.

Why ?, c’est la figure emblématique d’un son hip hop/folk un peu étrange, co-fondateur du label Anticon, originaire de Cincinnati et composé de quatre membres sur scène dont les tout-en-cheveux frères Wolf. Ni une, ni deux, c’est décidé, nous y serons.

Restait encore à y arriver. Alors, Boulogne Billancourt, c’est tout au bout de la ligne 10. Bien après des stations déjà sacrément provinciales comme Michel Ange–Molitor, c’est dire. Là-bas, les distances entre les stations sont décuplées, c’est un peu comme prendre l’Eurostar… Trêve de plaisanteries : fraîchement sortis, du métro nous découvrons une ville calme, voire vide. Pour rappel, nous sommes samedi soir, il est 20h. Hum.

Un peu de marche, un peu perdus, la salle enfin. Toute neuve. Dedans, c’est la propreté de l’endroit qui étonne, loin des crasseuses salles de la capitale. C’est grand aussi. Pas de bousculade à l’entrée, ni pour accéder au bar. Plein de place aux chiottes… C’est sûr, nous avons investi la quatrième dimension. Les organisateurs nous accueillent, plus que charmants. Paris est loin.

Nous prenons place dans la salle de concert. Jolis fauteuils rouges que nous regrettons rapidement… Car bien trop confortables. Joli premier groupe, songwriter qui nous fait voyager et nous endort finalement. Allez zou, bières/clopes. Dehors, les gens parlent Why ?, les attendent même pour réveiller la soirée. Il ne reste plus qu’un groupe avant eux, tant mieux.

Sans trop y croire, nous allons jeter une oreille à l’avant-dernier groupe, Son Lux. Son set a déjà commencé. Un gamin derrière un laptop et un clavier. Un batteur l’accompagne pour la tournée. La claque est immédiate, les sièges nous aident à la contenir. Mélange de nappes électros, de choeurs bibliques et de percus bien sèches. Et puis la voix de ce poupon. Sur le fil mais puissante, tout en souffle et en cassures. Des textes simples et bouclés qui nous touchent terriblement. La surprise est totale, son set, déjà fini.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…