Oudeis a accueilli Marianne Muller en résidence de création en deux temps :
-du 1er au 31 juillet 2011.
et
- du 9 au 23 septembre 2011.

Marianne Muller travaillera dans le cadre de sa résidence sur son projet “Memory“. Inspirée par le jeu de cartes, cette jeune artiste le remet au goût du jour en utilisant un nouveau support : la tablette tactile. Pour rappel, le memory se présente comme un plateau de cartes dont on ne voit pas le contenu. Le jeu est constitué de plusieurs paires qu’il faut retrouver en retournant une carte a la fois. Ce jeu sollicite la mémoire, la reconnaissance des formes et des couleurs.

Marianne Muller ne transpose pas littéralement ce jeu, elle s’appuie sur son caractère ludique et enfantin pour interroger l’imprégnation des images. La où le jeu fonctionne sur des réflexes de reconnaissance de formes, Marianne Muller introduit du sens qui sera peut-être voué a disparaître derrière la mécanique de l’image qui défile et se perd dans la répétition.

L’artiste choisit des images sur Internet tirées de l’actualité, c’est-a-dire des images qui aussitôt vues ou “consommées” deviennent obsolètes. Reste une idée dans l’imaginaire collectif d’une association entre ces images vues et revues, de manière plus ou moins rapide, et un contexte délité : ces images deviennent alors polysémiques et associées a d’autres, elles sont réinterprétées.

Cette résidence sur le projet Memory fait suite a une première a Synapse - école des beaux-arts de Rueil-Malmaison, où l’artiste avait pu produire les premières cartes du “jeu”. Le temps de résidence a Oudeis lui permettra de poursuivre la production de nouvelles cartes, qu’elle complexifiera en posant quelques pièges : l’interprétation et la reconnaissance des formes sont perturbées par des associations de sens hâtifs et donc trompeurs. Le jeu fonctionnera sur un double mécanisme : un qui sera guidé par le sens et l’autre par la forme.

Memory aura pour support une tablette tactile. Les “joueurs” pourront télécharger cette application et retrouver le caractère tactile du jeu. Un mode multijoueur sera disponible. Oudeis est particulièrement attentif a l’émergence de ces nouvelles applications artistiques qui investissent supports et objets technologiques ouverts au grand public (le prix de ces technologies baissant, l’outil se démocratise), et l’association assistera l’artiste dans la recherche de solutions pour un développement sous Android, un système d’exploitation open source.

+ d'infos sur oudeis.fr

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…