Le nom de Madoura est aujourd'hui directement associé à celui de Picasso. Et surtout à l’atelier de céramique où il a travaillé dans les années 50. Mais s’il a contribué à populariser ce lieu de création, le prolixe artiste n’en est pas pour autant le fondateur ni le propriétaire. L’instigatrice du site s’appelle Suzanne Ramier. Le 10 décembre 2011, Maître Pichon commissaire-priseur à l’étude Azur Enchères de Cannes dispersera un ensemble 68 pièces de Suzanne Ramié créé dans son atelier de Madura, à Vallauris.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…