Texte et interprétation : Dominique Boulay myspace.com/bouldomie

Sud Pigalle, cimetière de Montmartre.

Photos argentiques 24x36
_____________________________________________

D’essais, une vie faîte d’essais ! Transformés et à côté, de la plaque mortuaire…
Décès, à quel âge, au fait ? On ne le sais. Et quand bien même nous le saurions,
Là née pas la question. La question c’est : des C des A.B stellaires et la religion…
C’est des dés qui roulent en camion. Contrat à durée déterminée. Eux, qui croient au
C.D.I, ce contrat à durée infinie, se perdent dans les dédales du temple de l’esprit.
D’essais en essais, nous nous déplaçons dans l’espace quand le temps se resserre…
Un petit verre de vin blanc, comme la neige qui s’invite l’hiver, remplit d’eau…
Nos godets… Nous aimons le goût des couleurs et l’odeur du cœur qui gémît
Comme une fleur qu’agite le vent frais… Encore un godet et la vie s’en va de l’autre
Côté. Côté cour ou côté jardin ?... Je pencherais pour le jardin, n’ayant jamais été attiré
Par la cour des marsouins qui sautillent près des glaces. Il y fait trop froid…
Les banquets, les quizz, les diners de gala triplent pour moi les repas communaux
Où l’on joue tous au loto dans une salle des fêtes… Effigie, elle est à l’effigie des bancs
Coloniaux où s’assirent nos aïeux comme des corbeaux dans des pays sans branchages…
Mais avec la vie ! Avec la vie, on peut tout s’acheter : l’envie, la passion, la clarté.
Tout, sauf la vie… La vie on ne peut l’acheter. Elle est gratuite, comme certaines
Mauvaises violences. Elle est une tunique blanche que l’on noircit par endroit,
La nuit, près du trépas… Euh ! Très pas pour moi ! A « Donf » !
On la porte le temps qu’elle s’use ( et encore un godet ), qu’elle s’use à jamais.
Oui, la vie est féminine. Elle nous demande de la regarder, mais pas trop fort.
Plusieurs fois, elle nous avertit de notre sort, puis elle se casse ! C’est fini…
C.D.F : contrat à durée finie, c’est pas comme C.G.T : contrat à garantie temporaire
Où l’on est assuré d’une vie meilleure : U.V et vacances dans des villages bien intégrés.
La vie mène au pécule… Il faut la gagner, à tout prix, sinon, aurait-elle la même valeur ?
Un sou multiplié par quelque dollars, par jour, économisés… Je ne serais pas riche quand
Je serais vieux… Je ne l’ai jamais été. Je n’ai jamais jeté l’argent par les fenêtres
De mon appartement… Il n’y a personne pour le ramasser. A moins que je me trompe
Et que cela crée une émeute de chiens et de chiennes Enragés !!!

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…