Depuis quelques années, les dispositifs interactifs poussent les gestes à s'émanciper, à se déployer dans l'espace et à se passer de tout contact avec les interfaces. C'est le corps lui-même qui est sollicité. Pour qualifier ces nouveaux types de gestes Samuel Bianchini propose une notion, La Performation, au croisement des champs de l’informatique, de la performance - telle que développée dans les arts - et de la performativité - relevant initialement de la linguistique.

Samuel Bianchini est artiste et enseignant-chercheur (Maître de conférences) à l'Université de Valenciennes - Université Lille Nord de France et auprès de l'EnsadLab, laboratoire de recherche de l'École nationale supérieure des arts décoratifs. Ses œuvres sont régulièrement exposées (récemment : Centre Pompidou (Paris), Musée national d’art contemporain d’Athènes, Jeu de Paume (Paris), Laboratoria (Moscou), Centre pour l'image contemporaine de Genève, etc.). Il est responsable scientifique du projet de recherche “Praticables. Dispositifs artistiques : les mises en œuvre du spectateur” soutenu par l'Agence nationale de la recherche (France). Il a dirigé l'ouvrage “Recherche & Création. Art, technologie, pédagogie, innovation”, Ed. Burozoïque et École nationale supérieure d'art de Nancy, Montrouge, 2009.

Remerciements : Université du Québec à Montréal, Faculté des arts, École des arts visuels et médiatiques, groupe de recherche Performativité et effets de présence et Conseil des Arts du Canada

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…