Les membres de l'association des femmes "Pagb - Songre", à Bogodogo, dans la Commune de Ouagadougou au Burkina Faso, ont cherché une solution pour les pollutions de sachets plastiques dans leur quartier. Nous avons proposé un projet pilote, partant des savoirs locaux de tissage et de couture, visant à la transformation des sachets en produits utiles : sacs-à-main, sac-à-dos et d'autres produits. Lancé en juillet 2011 par Initiatives de Développement Stratégique, et inspiré par un projet similaire à Bobo Dioulasso de l'association GAFREH, nous avons accompagné le montage du projet en apportant un appui organisationnel et un micro crédit pour l'achat de la matière première. Les sachets. La démarche consisté à organiser une collecte à la source, acheter les sachets propres dans les concessions (les maisons), et puis couper les plastiques en bandes pour tisser avec du coton. Aujourd'hui, les pagnes (matériel) tissés sont de qualité avec l'implication de tous et toutes. Nous allons maintenant passer à l'étape suivante : production et commercialisation des sacs à main et d'autres produits de mode. En collectant les sachets à la source, nous contribuons à réduire les pollutions et à améliorer la qualité de vie dans les quartiers où nous travaillons. Sur le plan social, le projet Paga Bags s'engage au respect d'une rémunération juste à chaque niveau de production.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…