L’agriculture irriguée représente prés de 60 % des prélèvements sur la ressource en eau et son développement reste nécessaire pour répondre aux besoins alimentaires d’une population croissante. Cependant les politiques de souveraineté alimentaire, de paiement de l’eau « au juste prix » et de préservation de l’environnement ont des impacts parfois contradictoires en matière d’irrigation qui nécessitent des arbitrages politiques.
Globalement il reste nécessaire de poursuivre les politiques d’amélioration de la productivité agricole, d’augmentation de la disponibilité en eau pour des cultures à forte valeur ajoutée, d’équipement en infrastructures performantes et économes en eau ainsi que les politiques de sécurité alimentaire s’appuyant non pas uniquement sur l’autosuffisance mais aussi sur les échanges commerciaux.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…