Un court film à propos de quelque chose d'étrange que j'ai ressenti.

Il paraît que l'homme est par nature un "zoon politikon", un animal politique. L'être humain est "fait pour vivre ensemble".
Je n'en suis pas sûre.
Ou peut être que je ne vis pas avec vous...
Peu importe.
Voilà les faits:
Hier, c'était le premier tour des élections présidentielles en France.
Peu importe les résultats de l'élection.
Du coup, il y a eu ces débats télévisés. Ces foires. Ces mascarades.
Et comme d'habitude, il y avait un gouffre entre les images et ce que je voyais.
Ce que l'on me montrait et ce que je percevais.
Voilà ce que j'ai vu. Moi. Des trucs, des formes, des discours, des couleurs, des bruits, des monstres pixellisés, des larsens, des échos. Parfois beaux. Parfois laids.
Rien d'animal. Rien de politique. Rien d'humain. Rien. Ou tellement de "tout" que cela ne ressemblait à "rien".
Interprétez cette vidéo comme vous le voudrez: une blague, un acte politique, un essai artistique, une perte de temps.
N'empêche: mon esprit est déconnecté de la réalité. Au sens propre comme au figuré.
Mais parfois, je me dis que ce n'est pas forcément une mauvaise chose.
...Et je pense qu'Aristote avait tort...
________________

A short film about something strange I have felt.

Apparently man is by nature a "zoon politikon", a political animal. Human beings are "made to live together".
I am not so sure.
Or maybe I do not live with you ...
Whatever.
Here are the facts:
Yesyerday, it was the first round of the presidential election in France.
No matter the results of the election.
As a result, there have been these TV debates. These freaks shows. These masquerades.
And as usual, there was a gap between the images and what I could see.
What was showed and what I've perceived.
Here is what I saw. Tips, forms, speeches, colors, sounds, pixelated monsters, larsens, echoes. Sometimes beautiful. Sometimes ugly.
Nothing animal. Nothing political. Nothing human. Nothing. Or so "everything" it looked like "nothing".
You can interpret this video the way you like: a joke, a political act, an artistic essay, a waste of time.
Nevertheless: my mind is disconnected from reality. Literally and figuratively.
But sometimes I say to myself that it is not necessarily a bad thing.
...And I think Aristote was wrong...

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…