Un liquide noir profond et opaque est déposé sur un plateau circulaire. A l’approche du visiteur, une masse bombée et hérissée de multiples têtes saillantes se forme en surface. Cette entité géométrique parfaite, étonnante, est maintenant capable d’évoluer et de se mouvoir seule. Elle interagit vraisemblablement avec le visiteur présent.
« Mercure Noir » est constitué d’un socle et d’un réceptacle couvert. Le liquide noir est un ferrofluide réactif au champ magnétique. Des capteurs de distance pilotés par informatique sont placés autour du socle et permettent de guider les champs magnétiques en fonction des spectateurs.
En travaillant autour des notions d’attraction, de répulsion, d’énergie, de déformation, et de changements d’états physiques ou psychologiques, « Mercure Noir » nous questionne sur la dimension artistique de l’interaction humaine avec un environnement artificiel et scientifique.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…