Dans le cadre de l’exposition «Hambourg / New York, L’Austria, une tragédie dans l’Atlantique », le Château des ducs de Bretagne invite Laurent La Torpille à travailler sur une création singulière.
Comme les artistes, écrivains, peintres, journalistes s’étaient à l’époque emparés de ce drame, donnant chacun leur vision des circonstances du naufrage, l’artiste nantais propose à travers cette œuvre numérique, une nouvelle interprétation de l’histoire, que lui a inspiré les nombreux écrits et un immense tableau de Isabey réalisé en 1858.
Prenant la forme d’une toile numérique, l’œuvre de Laurent La Torpille figure L’Austria, suspendu dans le temps et met en évidence de façon symbolique et fantasmagorique la relation entre le point de vue du public et sa perception de l’histoire. Convoquant l’imaginaire, questionnant sur l’uchronie, ce travail est baptisé de la date du naufrage et sera visible très exactement 154 ans plus tard, comme si L’Austria n’avait jamais sombré.
Cette création s’inscrit dans le cadre d’un partenariat Le Château des ducs de Bretagne / Scopitone.

(Uchronie : Reconstruction fictive de l'histoire, relatant les faits tels qu'ils auraient pu se produire –Larousse)


Plus d'info : scopitone.org/installation/13-septembre-1858laurent-la-torpille-13-09-2012

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…