L’interdiction des châtiments corporels à l’école dans trois provinces coréennes, dont celle de Séoul, laisse les enseignants désemparés. Dans un pays imprégné de culture militaire et dirigé par des gouvernements autoritaires jusqu'à la fin des années 80, les châtiments corporels sont monnaie courante. 70 des collégiens et lycéens coréens disent avoir reçu des coups de leurs professeurs. Un enfant qui chahute, qui n’a pas fait ses devoirs ou qui a obtenu une mauvaise note reçoit régulièrement un coup de baguette de noyer sur les fesses (couvertes), sur les mollets ou la plante des pieds.

trangoprod.com

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…