The closer we got…

Victoria May et Eve Garnier font appel à la chorégraphe Dominique Porte, pour créer une pièce inspirée de leurs vies d’artistes toujours en mouvement.
S’extirpant de couches successives, elles s’exposent à l’état brut.
Des Polaroids de vies, explosifs d’émotion, physiques, drôles ou grinçants pour une histoire simple mais universelle.

Crédits/Credits :
Interprétation/Performers : Victoria May & Ève Garnier
Chorégraphie/Choreographer : Dominique Porte
Conception lumière/ Lighting design : Rasmus Sylvest
Montage musical/ Music editing : Dominique Porte avec les musiques de : Olivier Girouard, Bazookahosen, Carl Nielsen, Piotr Tchaïkovsky et Ludwig Minkus

The closer we got… a été chorégraphié dans le cadre du spectacle, Straight Right ou l’art d’être Nulle part Ailleurs, composé de 4 chorégraphies pour Eve Garnier et Victoria May.

Straight Right ou l’art d’être Nulle part Ailleurs s’inscrit dans le programme « volet interprète » de Danse-Cité. Ici les rôles habituels s’inversent. Les interprètes invitent dans leur univers les chorégraphes pour créer une nouvelle œuvre sur eux. C’est une opportunité originale pour interprètes et chorégraphes d’enrichir leurs échanges artistiques.
Ève Garnier et Victoria May nous engagent à prendre la route avec elles, à découvrir l’art d’être «nulle part ailleurs». L’une française, l’autre canadienne, elles ont derrière elles une longue carrière d’interprète en Europe, qu’elles poursuivent maintenant à Montréal.
Elles font appel à 4 chorégraphes internationaux venus du Quebec, de la France et de la Scandinavie. Avec Louise Bédard, Martin Bélanger, Anders Christiansen et Dominique Porte elles imaginent un spectacle inspiré de vies toujours en mouvement, imprégné de leurs expériences d’artistes nomades. Les duos et solos sont interprétés sur une musique d’Olivier Girouard et dans les lumières de Rasmus Sylvest.
Du témoignage à l’invention, les souvenirs lovés dans les corps fusionnent. On puise dans les mémoires, mais on creuse aussi l’instant.
Par un chassé-croisé de regards qui observent et dévoilent les superpositions de vécus, chorégraphes et interprètes exposent sur scène une perception décalée de parcours intemporels et universels.
Un portrait délicat et puissant d’une histoire toute simple mais tellement universelle.
L’histoire de ce que nous laissons derrière nous et de ce que nous emportons.

The closer we got…
Victoria May and Eve Garnier called upon the choreographer Dominique Porte to create a work inspired by their lives and experiences as migrant artists moving to and from various different countries.
The result is a collection of snapshots; memories fuse and overlap, the assembled fragments revealing sinuous trajectories and a range of choreographic tones, from explosive and highly physical to finely hewn.
Sometimes humorous, other times deconstructed and dark, the result is a living puzzle; portraying a simple yet universal story, of what we brought with us and the things we left behind…

The closer we got… is from a four-part performance titled ‘Straight Right ou l’art d’être Nulle part Ailleur’s and is a work that was initiated by Ève Garnier (FR) and Victoria May (CA) created with an international team of collaborators ranging from Quebec, Canada, France and Scandinavia.

The production has been generously supported by Danse-Cite’s ‘Volet interprete’ platform that supports the performer-initiated dance productions.

Both Victoria and Ève are freelance dance artists currently based in Montreal, Canada.

Co-Production: Danse-Cité, Louise Bédard Danse, Dansens Hus

Avec le soutient financier/funding: Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada, Statens Kunstfund

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…