Le professeur Francione soutient qu’il y a de profondes différences théoriques et pratiques entre l’approche dite des droits des animaux et celle du bien-être animal. Il critique ce qu’il appelle le « néo-welfarisme », c’est-à-dire la position selon laquelle l’amélioration graduelle du bien-être animal mènera à l’abolition de l’exploitation des animaux. Cette thèse est présentée en détails dans Rain Without Thunder: The Ideology of the Animal Rights Movement (Temple University Press, 1996).

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…