En partenariat avec les équipes de recherche MINT (Université Lille 1, CNRS, LIFL UMR 8022 & IRCICA, INRIA Lille Nord-Europe) et FOX (Université Lille 1, CNRS, LIFL UMR 8022) et INSID Inc. (Plaine Image).
Coproduction : Honeymoon - Cinema e Restauro, Palerme, Italie.

Désigner, viser, tirer : partant de ces trois injonctions communément utilisées dans le jeu vidéo, Tempo scaduto est une installation interactive qui place le spectateur dans la situation paradoxale de devoir prendre position tant physiquement qu’intellectuellement et moralement, face à une image et un récit qui vont le renvoyer à la conscience de son acte.
Sur fond de guerre des mafias à Palerme en Sicile dans les années 80, lieu et période de l’enfance de l’artiste, le récit se décline, dans des décors différents, en plusieurs scènes dont certaines sont le théâtre d’un assassinat. Le « joueur » est informé par l’écran des possibilités qu’il a de tirer sur des cibles mouvantes, inspirées de meurtres réels ayant eu lieu à l’époque en différents points de la ville, souvent documentés par des photographes de presse comme Letizia Battaglia qui travaillait pour le journal quotidien L’Ora ; ces images sont restées gravées dans la mémoire de Vincent Ciciliato.

Genre : installation

Ready, aim, fire: based on these three orders commonly used in video games, Tempo scaduto is an interactive installation which places the spectator in the paradoxical situation of having to take up position both physically as well as intellectually and morally, faced with an image and a story that will make him aware of his act.
Against the backdrop of mafia war in Palermo in Sicily in the 80’s, place and time of the artist’s childhood, the story unfolds in different settings and several scenes, some of which are the stage of a murder. The «player» is informed on the screen of the possibilities he has to fire at moving targets inspired by real murders which took place at the time in different parts of the city, often documented by press articles like those of Letizia Battaglia who worked for the daily paper L’Ora; these images are engraved in the memory of Vincent Ciciliato

Genre : installation

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…