VincentCespedes.net/post/MedicineBath - Le Président des États-Unis jouit en Californie d'une popularité faite d'enthousiasmes et de créations. Un emblème, qui tranche l'histoire du pays en deux : celui du basculement des WASP dans la minorité politique.
Le parti républicain, qui avait axé ses précédentes campagnes sur le conservatisme rance, ne parvient plus à faire marche arrière - Titanic, piégé par sa propre lancée, qui change de cap trop tard pour éviter l'iceberg. Les non-Blancs votent Obama, les gays, les artistes, les lassés des discours alarmistes et va-t'en-guerre... cela fait beaucoup de monde. Cela fait la majorité, désormais, aux USA.
La force d'Obama reste son côté inspiré, visionnaire : il sait décrire le monde de demain, celui qui attend les enfants des électeurs. Il raconte intensément l'avenir ; ce que nos politiques français, même de gauche, ne parviennent pas même à bafouiller. Ni nos "experts" non plus, du reste - trop souvent experts ès déclinologie, autrement dit incapables de dégager du sens à l'horizon.
Dans cette galerie de San Francisco, les designers mettent en scène leur Obama, l'incrustent dans l'imagerie populaire entre logo de marque, pochette d'album et détournement de référence, de monument... C'est à ce genre d'effervescence artistique qu'on se dit que Hollande est culturellement bien mort, et Obama, bien vivant.
VincentCespedesPage

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…