Les 13 et 14 octobre 2012 avait lieu à l'UQAM un forum ayant pour cadre le Syndicalisme Étudiant où se donnaient des conférences.

La CLASSE et les assemblées générales ont tendu à de multiple reprises la perche au mouvement syndical, en l’invitant à participer à une grève sociale. Dès 2010, des discussions furent entamées au sein de la coalition opposée à la tarification regroupant associations étudiantes, groupes communautaires et syndicats progressistes sur la grève sociale. Malgré ces réflexions, au moment où la grève étudiante devenait un mouvement social la grève sociale demeura une chimère. Quelle fut le rôle des syndicats et des centrales syndicales dans l’échec du projet de grève sociale? Qu’aurait pu faire le mouvement communautaire dans le cadre d’une grève sociale?

Cette deuxième conférence met comprend les interventions de:

- Émilie Joly, du Syndicat des Étudiant-e-s Employé-e-s de l’UQAM (SÉTUE)
- Denis Létourneux, vice-président à la vie politique de la Fédération Autonome de l’Enseignement
- Un ou une membre de Profs contre la hausse
- Ambroise Thériault, du Comité Grève sociale
- Valérie Létourneau, du R des Centres de femmes

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…