Je suis actuellement en train de monter le film Motipeyi ( i.e. Mon petit pays, titre provisoire) autour des premières recherches que j’ai menées en Guyane française en septembre 2011. Il s’appuiera sur les entretiens que j’y ai documentés et sur un texte du poète / écrivain / dramaturge Guyanais Elie Stephenson : Maripasoula. De ce poème surgit une simple question : « Je n’ai rien contre ce village, simplement je ne sais pas si je suis chez moi ou chez eux ». Outre l’aspect révolté que certaines paroles prendront dans le film, la colonialité (ou prédation) sera abordée avec des rapports plus intimes que l’on entretient avec un pays — réel ou imaginé —, avec ses histoires — à s’approprier ou à « réviser », avec la République — subie ou idéalisée —, avec des frontières — symboliques ou physiques. Le film sera ainsi une ballade entre la Guyane, la Bretagne et la Vendée. Des paroles s'y feront échos autour du pays, en ce qu’il devient sien, leur ou notre. Un rapport d’aliénation affective, poétique, ou politique. La ville de Nantes et le village balnéaire de la Faute sur mer y occuperont quelques-uns de mes points de vue. Un appunti est un carnet de notes, ou une note, et je tacherai d’apporter sur internet à chaque semaine un fragment supplémentaire, témoignant d'un film qui est en train de se faire.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…