Il y a des voyeurs de chemin, et des hommes enfants qui ont perdu le sens. Il y a des voyeurs, et des femmes volumineuses devant eux qui dansent. Elles leur parlent du chemin en leur ouvrant les sens. Elles leur montrent le chemin, puis se couvrent le sein.

Parler aux oiseaux est une manœuvre poétique touchant à tous les langages de l’art (texte, musique, film, mise en scène) pour tenter de rendre visible et audible une traversée organique nourrie de voyages dans le temps et dans l’espace, de pratiques ascétiques et de réminiscences obsessionnelles. Ce récit polyphonique s’articule à la croisée de trois sources : Nudité, La nuit sexuelle et la vie de Saint-François d’Assise. Sur la scène, c’est au tour de quelques présences amies de faire émerger de l’obscurité le théâtre mental de Gianni-Grégory Fornet, en un déroulé de paysages, surfant sur une suite musicale composée par l’auteur, ils lisent ce livre qui raconte comment Francis Cothe a soldé sa mémoire et sa constante métamorphose.

Prochaine date :
15.01.2013 à Molière-Scène d’Aquitaine (33 rue du Temple, Bordeaux) / 18h30 -
dans le cadre de Festival Des Souris et Des Hommes #6

Texte, musique et mise en œuvre : Gianni-Grégory Fornet / Sonorisation et conception son : Nicolas Barillot
Voix et geste : Nicolas Richard et Gianni-Grégory Fornet (guitare) / Alto : Élodie Robine
Texte à paraitre aux éditions LES MOIRES en décembre 2012 (leseditionsmoires.fr)
Production : Dromosphère, Oara, Le Carré - Les Colonnes, La Gare Mondiale-Melkior théâtre.
Dromosphère est soutenue par le Conseil Général de la Gironde et la Région Aquitaine
au titre de son projet artistique.
Dromosphère est associée à La Gare Mondiale à Bergerac, depuis février 2012

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…