Absence est une installation basée sur les sens de la perception.
Il n’y a pas de sens à donner ou à comprendre mais plutôt un espace à ressentir.
Cet espace est psychoplastique : il induit un état psychique.
En jouant sur les seuils de la perception nous cherchons à mettre le spectateur dans un état d'introspection, de méditation, lui faire vivre une expérience de l'absence et du vide.
La forme et les matières de la pièce permettent de troubler la vision, de ne plus distinguer le proche du lointain, ni les limites de l'espace nous entourant. C'est un espace qui invite à la perte de repère.

Le passage d’un état à un autre est permis par un travail sur la matité et les fréquences du son, sur la qualité de la lumière, tantôt douce, tantôt âpre, franche ou diffuse. Passage de vagues lumineuses et sonores prégnantes.
Le son, spatialisé sur 6 canaux et constitué de fréquences basses est difficilement retranscriptible avec un système sonore classique . La boucle était de 4 minutes.
La lumière, dynamique, ne faisait pas de point chaud sur le cyclorama et était en partie manipulée à la main depuis la régie.
La vidéo peut difficilement traduire ces notions mais essaye d'en donner une idée.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…