Infime écho, juste sous la peau

La beauté ne s’explique pas, elle nous traverse et nous la traversons; contagion, tremblement, basculement et ouverture, un pas vers soi et vers l’autre, infime écho qui nous dit “tu es vivant”.
Nos univers patiemment construit présentent cohérence et préservent les apparences, mais qu’y a t’il sous la peau? Quels échos infimes de l’autre nous parcourent, nous transportent, nous font chuter et nous élèvent? Quelle théorie du chaos pour ces tumultes secrets qui débordent sous l’effet d’un regard, d’une main qui se pose?

Vidéo filmée lors du festival universitaire de Caen "Mais...on danse",
première représentation de la pièce

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…