Réalisation Camille Goujon, 2004-2009.
Filmé en Californie et en Russie entre 2004-2008. Langue : Français, Russe et Américain.
Sous titre : anglais ou français .Produit avec l’aide de Culturesfrance, Bourse Villa Medicis Hors les Murs 2007.

My name is Dusty est un court métrage qui s'inspire de faits réels. Deux lacs disparaissent à cent ans d'intervalle en deux points du globe diamétralement opposé : l’un en Californie l’autre en Russie.
Ces deux lacs sont liés entre eux par un mythe contemporain né dans l’esprit des villageois Russes : les Américains auraient asséché leur lac en creusant un tunnel jusqu’aux USA. La babouchka qui crie dans la forêt: « les Américains, c’est les Américains qui ont pris l’eau du lac ! » en menaçant de sa scie un envahisseur imaginaire, est la seule à être lucide sur les conséquences de la globalisation. Elle m’a convaincu de relier les deux lacs en une même histoire. D’un point de vue sociopolitique, il est symptomatique de constater que les anciennes peurs liées à la guerre froide préexistent actuellement dans une guerre de l’eau.

À partir des témoignages authentiques des Russes et des Américains ce film télescope l'espace et le temps pour produire une fiction. L'opposition est-ouest est matérialisée par un aqueduc qui permet aux Américains d'irriguer le désert en pompant l'eau Russe, qui se révèlera être toxique...

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…