Bonjour, cette semaine, le conflit sur le prix du tabac en France, la suspension de l’imposition de l’aéroport Bâle-Mulhouse, la Suisse se prépare au Coronavirus, un vol à main armée à la maison d’arrêt de Carouge en Suisse, un point sur l’affaire Sarkozy-Kadhafi, et les évènements à ne pas manquer si vous résidez en Suisse !

Les prix du tabac connaîtront deux nouvelles hausses en France au 1er juillet. Le paquet de Marlboro, célèbre marque de tabac qui représente 25% des ventes en France, est passé de 3,20€ en 2000 à 7€ pour le 1er juillet. Des hausses de plus en plus contestées par les buralistes français. Le président de la confédération des buralistes, Pascal Montredon, a d’ailleurs demandé le blocage de toute augmentation des prix tant que les tarifs des pays voisins ne se seront pas rapprochés significativement des prix français ; en effet, le tabac est devenu tellement cher en France que des milliers d'habitants des régions frontalières viennent s’approvisionner dans les pays limitrophes, notamment en Suisse. Les buralistes de Haute-Savoie, de l'Ain, du Jura, du Doubs et du Haut-Rhin sont donc victimes de ce trafic. Actuellement, acheter deux cartouches de cigarettes en Suisse reviens moins cher de 25 francs suisses, soit 20euros par rapport à la France. Les buralistes suisses ont de beaux jours devant eux !

La Direction de l'Aviation civile a annoncé, vendredi 21 juin que l’imposition, prévue pour le 1er juillet, sur des vols suisses de l'aéroport binational Bâle-Mulhouse par l’État français, avait été suspendue provisoirement. Pour rappel, deux taxes devaient être mises en place cette année : la taxe de l'aviation civile et la taxe de solidarité sur les billets d'avion, déjà bien connues en France. La mise en œuvre de cette imposition avait provoqué la colère des compagnies aériennes présentes dans le secteur, notamment Easyjet, qui représente à elle seule 51% du trafic à Bâle-Mulhouse. Les responsables politiques en Alsace, ainsi que le gouvernement suisse et le canton de Bâle-Ville avaient également vivement critiqué ce projet. Aucune décision ne sera prise pour le moment, la France et la Suisse vont devoir entamer des discussions sur ce sujet. La DGAC espérait récolter, annuellement, grâce à ses taxes, 12 millions d’euros pour l’aéroport.

Trois personnes en provenance du Qatar et d’Arabie saoudite ont été hospitalisées à Genève avec des symptômes similaires au Coronavirus MERS le 16 juin dernier. De fausses alertes heureusement, mais qui ont quand même permis de mettre en place une stratégie de protection en cas de propagation du virus. Les Hopitaux Universitaires de Genève ont organisé mardi 25 juin une importante conférence mondiale dédiée à la prévention et au contrôle de l’infection, le cas du coronavirus a bien évidemment été évoqué, le MERS inquiète les virologues. La transmission de la maladie n’est pas encore tout à fait précise. En France, l'homme qui avait contracté le virus lors d'un séjour à Dubaï est décédé le 28 mai au CHRU de Lille. Le deuxième malade français se trouve actuellement dans un état stable, mais toujours très sérieux selon les médecins. L’Organisation mondiale de la Santé a enregistré 70 cas confirmés, dont 39 mortels

La maison d'arrêt de Montfleury à Carouge, à proximité de Genève a fait l'objet d'un vol à main armée dans la matinée du vendredi 21 juin. Deux hommes se sont introduits dans le centre pénitencier pour voler une caisse contenant une importante somme d'argent. Ils ont par la suite pris la fuite à moto en direction de la France. Dans le cadre des relations franco-suisses, un plan épervier a été déclenché. En alerte, les polices franco-suisses ont pris en chasse les deux hommes qui ont réussi à les semer. La moto a été retrouvée abandonnée à Pringy en Haute-Savoie. Les deux braqueurs ont toutefois laissé derrière eux de nombreux indices permettant ainsi aux autorités franco-suisses de progresser dans leur recherche.

Dans un courriel adressé au site d'information Mediapart, l'ancien directeur de cabinet de l'un des fils de Kadhafi, Mohammed Ismail, décrit le circuit bancaire utilisé par le régime libyen pour financer la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Selon lui, une partie des fonds a transité par divers comptes bancaires dans des pays différents, dont la Suisse. Ancien homme clé du régime de Kadhafi, Mohammed Ismail est à l’origine de la révélation à Mediapart du premier échange téléphonique officiel entre Nicolas Sarkozy, une fois élu président de la République et Mouammar Kadhafi.

Et les rendez-vous à ne pas manquer si vous résidez en Suisse...

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…