The Atlantica Centre for Energy suggests that seeking "Common Ground" must be the objective. As New Brunswickers, we all have a shared obligation to each other to earnestly "come to the table" to identify points of agreement on energy development. Although consensus on every point is unlikely, the Centre suggests that finding points of agreement should be more obtainable in a small jurisdiction such as New Brunswick. The Centre believes that there is a need for a "meeting ground" to begin a new and progressive dialogue. In today's online, interconnected world we all have the ability to effect change and shape political, economic and social agendas. Consultation and engagement needs to be an ongoing process - not a single event but a series of events.
The Centre has believed for some time that there is a need for a "meeting ground" for New Brunswickers' many perspectives to advance our regional dialogue. The Centre does not believe that government or industry can lead this discussion - yet they have an obligation to be active participants.
On July 18th, 2013, the Province of New Brunswick in conjunction with the newly established New Brunswick Energy Institute led by Dr. Louis LaPierre, announced the formation of a round table that reflects the diversity of perspectives found in the Atlantica Centre for Energy's Common Ground Series.
The Centre believes that this round table consisting of representatives from First Nations, the energy sector, business, the environmental community, rural and urban communities, provincial government departments and the public can be a forum that can serve our province well - providing us all with a home for informed debate and discussion.

Terrain d’entente : notre obligation commune de participer à la discussion
Le Centre d’Atlantica pour l’énergie nous propose de chercher des terrains d’entente. En tant que Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, nous avons la responsabilité partagée de participer sincèrement à la discussion et d’identifier des points de convergence relativement au développement énergétique. Quoiqu’il soit peu probable que l’on parvienne à un consensus sur tous les points, le Centre suggère qu’il soit plus facile d’atteindre des points de convergence dans une petite province comme le Nouveau-Brunswick. Les membres du Centre sont convaincus qu’un point de rencontre est essentiel afin d’entamer un nouveau dialogue progressif. Dans notre monde actuel, en ligne et interconnecté, nous avons tous la capacité à effectuer des changements et à influencer les programmes politiques, économiques et sociaux. La consultation et l’engagement représentent un processus à suivre : non pas un seul événement mais une série de démarches.
Les membres du Centre estiment depuis quelque temps qu’un point de rencontre est essentiel afin que les gens du Nouveau-Brunswick puissent exprimer leurs points de vue divergents et faire avancer le dialogue régional. Selon le Centre, les représentants des gouvernements et de l’industrie ne peuvent diriger la discussion quoiqu’ils soient en devoir d’y participer.
Le 18 juillet 2013, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, de concert avec l’Institut de l’énergie du Nouveau-Brunswick dirigé par le Dr Louis LaPierre, annonçait l’organisation d’une table ronde reflétant la diversité des perspectives exprimées dans la série Terrain d’entente du Centre d’Atlantica pour l’énergie.
Le Centre est d’avis que cette table ronde réunissant des représentants des Premières Nations, du secteur énergétique, des entreprises, de la collectivité environnementale, des collectivités rurales et urbaines, des ministères provinciaux et du public peut servir de tribune qui nous sera bien utile et nous offrira tous un lieu pour poursuivre un débat et un dialogue éclairés.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…