Les wagons d'or de Lionel Stocard émergeant comme d'un rêve, perçant l'espace, en suspension, rejoignent l'univers des oeuvres de Denys Vinzant qui prolonge, par les scintillements sonores et visuels de ses partitions de verre écrites à l'encre dorée, ce chemin de fer et d'or vers une Machinerie Céleste.

Le train est suspendu à une hauteur de 1,5m du sol, il tourne dans l'espace suivant un diamètre de 4 mètres, passe devant et derrière les objets de verre pour frôler à chaque tour, un viaduc stylisé, transporte avec lui de la matière acoustique diffusée en stéréo à l'avant et à l'arrière du train.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…