Voici le résultat d'un délire un jour de cyclone, fait avec 2 morceaux de carton, 1 bout de ficelle, un tournevis et une dose de système Mc Gyver. Voici le délire...

This the result of a delirium a day during a hurricane, done with pieces of cardboard, a bit of string and a dose of Mc Gyver system. This is the delirium...

Livre 1 - L'histoire des Meteors, les chevaliers cycloniques androgynes

"Il y a bien longtemps, dans une lointaine galaxie, dans les contrées océaniques de la troisième planète d'une petite étoile, régnaient les Météors, les chevaliers guerriers cycloniques androgynes. Régulièrement, ils parcouraient les vastes océans dont l'Indien en quête d'âmes humanoïdes, qu'ils considéraient comme des nuisibles pour la planète, et détruisant tout leurs passages, ne laissant que ruines et désolation.
Au milieu de cet océan, une poignée d'humains, qui se donnèrent pour nom Terriens, avaient colonisé un groupe d'îles qu'ils avaient bâptisé Mascareignes, croyant avoir trouvé leur paradis.
Après bien des années à subir la loi des météors, les terriens avaient commencé une surveillance sans relâche, à l'aide de sentinelles au sol, les météorologues, d'instruments sophistiqués et des androïdes en orbite autour de la planète. Ils avaient réussi, à force de longues recherches et de missions d'infiltration, à détecter les météors, à suivre leurs déplacements et même les prévoir grâce aux lois stratégiques universelles de la guerre atmosphérique.
C'était ainsi qu'au deuxième jour de l'an 14 du deuxième millénaire, le puissant chevalier météor Béjisa s'approchait de l'une des colonies, la colonie Réunion.
L'alerte avaient été donnée quelques jours plutôt. Les météorologues l'avaient repéré chargeant son terrible vortex désintégrant et aspirateur d'âmes des êtres vivants, l'arme de prédilection des chevaliers cyclone. L'alerte avait occasionné une grande activité chez les terriens. En effet, pour échapper aux météors, ils n'avaient pas d'autres choix que de se terrer dans leurs habitations car à découvert, les météors n'avaient aucune pitié et s'emparaient de leurs âmes laissant leurs corps sans vie. Les terriens devaient donc établir des retranchements avec vivres et provisions pour tenir siège et rester à l'écoute de leur autorité représentée par le chef de la colonie, le préfet.
Celui-ci avait ordonné le couvre-feu sur tout le territoire. Mais les météors occasionnaient une grande fascination auprès des terriens et certains n'hésitaient pas à braver l'interdiction dans le seul but de goûter à la puissance chevaleresque et tenter vainement de s'emparer de la force du vortex. La police du préfet veillait et empêchait tout individu de sortir durant le couvre-feu, car le préfet avait la responsabilité de la survie des membres de sa colonie.
Les terriens avaient établi un réseau de communication performant, leur permettant de se tenir informés du danger et du déroulement des batailles. Mais ce réseau ne résistait pas à la force destructrice du vortex cyclonique, isolant bon nombre de colons. La plupart cependant, prenaient part au combat en l'observant à travers des ouvertures de leurs habitations..."

Once upon a time, long ago,in a faraway galaxy lost in the ocean lands of a small star's third planet, there were androgynous cyclone-like warrior knights, called Meteors, who ruled their rules,They regularly roamed the vast oceans , including the Indian one, in search of humanoid souls which they thought were harmful to the planet, destroying everything in doing so, leaving ruins and desolation on their trail.
Amidst this ocean a handful of human beings calling themselves Earth-residents, had settled on various islands they had named « Mascareignes » and considered as their paradise,
After undergoing numerous years of Meteors ruling, the Earth-residents had started a relentless watch thanks to ground sentinels, weather-casting specialists, sophisticated instruments, as well as androids put in orbit around the planet. After long research-operations and infiltrating missions they had succeeded in detecting the Meteors, following their moves and even anticipating their arrival thanks to strategic universal laws of atmospheric war.
And so, on the second day of year 14, second millenium, the powerful Meteor knight called Bejisa was approaching one of the colonies named « la colonie Reunion ».

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…