Bonjour, au sommaire, l’étude du défenseur des droits et de l’OIT sur les discriminations au travail, le manque de talents dans les entreprises de plus en plus flagrant, la remise du Top Employers Europe 2014, les nominations RH, et quelques rendez vous à ne pas manquer !

Mais avant de commencer, Marc Serfati, Dirigeant d'EES, Expat Engineering and Services, nous parle des enjeux du petit-déjeuner-débat organisé par le Cercle Avenir International le 7 mars prochain au Mercedes Benz Center de Rueil Malmaison !

Consultez les détails de la manifestation sur le site qui s’affiche en bas de votre écran…

Le Défenseur des droits et l'Organisation internationale du travail, l’OIT, ont publié une enquête sur les discriminations au travail. Cette étude, établie auprès de 500 salariés du privé et 500 fonctionnaires nous montre que les discriminations sont toujours aussi fréquentes. Trois employés sur dix soit 31 % des agents publics et 29 % des privés déclarent en être victime. Cette proportion connait une légère hausse par rapport aux deux dernières années. Pour 1/3 des victimes, les discriminations tiennent au genre, les femmes se voient ainsi lésées une fois enceinte. L’origine ethnique et la nationalité des salariés est aussi mis en avant par les actifs du privé tandis que ceux du public mettent plus en avant les discriminations à l’encontre de l'apparence physique du travailleur. Le Défenseur des droits et l’OIT mettent également en lumière un autre point négatif : l’absence de réaction des victimes de ses discriminations. En effet, quatre victimes se résignent tous simplement ou ont peur des représailles. Le gouvernement travaille actuellement pour mettre fin à la discrimination en entreprise. Deux propositions de loi ont été déposées en ce sens ces dernières semaines, l'une au Sénat, l'autre à l'Assemblée nationale.

Entre les départs des Baby Boomers à la retraite et le manque d’attractivité des pays de la zone Euro, il devient de plus en plus difficile pour les entreprises de dénicher des professionnels qualifiés. Ce manque de talents se fait surtout ressentir dans les domaines scientifiques, technologiques, mathématiques et de l’ingénierie. Une lacune qui est susceptible de mettre l’avantage concurrentiel d’une entreprise en danger, en particulier chez les PME. Plusieurs critères entrent en cause, notamment leur manque d’attractivité et leur manque de stabilité. Entrer en concurrence avec les multinationales sur des actions de marketing RH, ou sur la question des avantages sociaux est souvent peine perdu pour ses PME qui ne disposent pas du nombre d’employé nécessaire ni du budget requis. Retravailler leur mode de recrutement est donc primordial pour les rendre plus flexibles ! Le télétravail est une des solutions les plus abordables pour contrer la pénurie de talents tout en assurant un maintien de la productivité. Des salariés, éloignés géographiquement de l’entreprise, pourrait ainsi effectuer certaines taches avec à leur disposition des outils tels que le Cloud. Aux Etats-Unis, l’usage du Job Board, ces plateformes permettant aux demandeurs d’emploi d’accéder à une liste d’offres et de déposer leur CV dans une base de données à destination des recruteurs, se démocratisent de plus en plus dans le secteur du télétravail.

L’organisme de recherche indépendant « Top Employers Institute », responsable du programme mondial de certification « Top Employer », récompense l'excellence des conditions de travail proposées par les employeurs à leurs salariés. Cette année, la certification "Top Employers Europe 2014" a été remis à BNP Paribas ! L’entreprise se félicite de la récompense et le Directeur des Ressources Humaines, Yves Martrenchar n’a pas manqué de rappeler l’importance de la gestion de la formation des employés. En effet, chaque salarié bénéficie en moyenne de 25 heures de formation par an pour être plus fidèle et plus performant dans l’entreprise. Chaque employé peut donc plus facilement faire pleinement partie du projet BNP Paribas. Et enfin, le People Care, la valorisation de la personne, est une notion ancrée dans cette société comme un des principes clés de management. Les principes de respect des personnes, d’équité ,de diversité et d’esprit d’équipe est un point essentiel au sein de la société. La certification « Top Employers Europe 2014 » est basée sur une étude qui évalue chaque domaine des ressources humaines. Elle prône ainsi une politique Ressources Humaines attractive, innovante et de qualité.

Du coté des nominations :
Ce mois de février, Richard Gartside est nommé directeur des ressources humaines au niveau monde du cabinet de conseil en management et technologies BearingPoint...

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…