Québec chasse et pêche, la première décennie

Frédéric Lavoie travaille principalement le médium vidéographique, à travers lequel il questionne, depuis plus de dix ans, la notion du point de vue par le biais de l’observation et de l’écoute. L’œuvre qu’il propose à Sporobole fait suite à une récente installation vidéo intitulée À l’affût et à l’écoute (2011), dans laquelle l’artiste a amorcé une recherche visuelle et sonore sur le thème de la nature sauvage. Il a filmé, à la façon documentaire, des animaux dans leur habitat et un chasseur effectuant laconiquement divers appels. Ces images, réparties sur quatre moniteurs, étaient accompagnées d’une bande sonore conçue à partir de sons captés dans le paysage ou simulés par des bruiteurs.

Cette fois, Frédéric Lavoie est allé puiser dans la culture populaire de la chasse et de la pêche en fouillant les archives de la première revue québécoise consacrée à ce sujet : Québec chasse et pêche, fondée en 1971 et devenue par la suite Sentier chasse et pêche. L’œuvre se présente comme une ethnographie visuelle réalisée à partir de l’ensemble du contenu de la revue (photographies documentaires, titres, publicités, graphiques, encarts, légendes). Les images extraites des 120 numéros parus entre 1971 et 1981 sont classées par thèmes – portraits individuels et de groupe, enjeux écologiques, amérindiens, animaux morts et vivants, armes à feu, masculinité et féminité, alimentation, curiosités, désuétudes, traditions – et analysées, avant d’être montées sous la forme d’animations vidéo. Ces nouveaux assemblages, déployés sur plusieurs écrans, soulignent l’abondance du matériau et l’impossibilité d’en faire le tour. À travers ce bestiaire d’images animées, l’artiste propose un récit synthétique et ouvert du Québec sauvage des années 1970. Cette décennie, marquée notamment par la transition du noir et blanc à la couleur dans l’image imprimée, permet un recul sociologique et technique.

« Je désire créer un inventaire qui représente à la fois la fabrication d’un récit, un système typologique dans lequel les signes sont triés et reclassés selon leur appartenance et une lecture sociohistorique et iconographique du Québec « sauvage » des années 1970. »

Québec chasse et pêche, la première décennie illustre son propre mécanisme de création : le cadrage englobe la zone de travail de l’artiste, sa table et ses mains à la recherche d’une nouvelle image révélatrice de sens. Cette stratégie anime, dynamise l’archive elle-même, tout en renforçant la distanciation ludique vis-à-vis du document. En plus de la vidéo, divers objets et impressions issus du travail d’archive, créés pour cette exposition, occuperont la salle et serviront d’entrée en matière dans cet univers de chasse et pêche.

Frédéric Lavoie vit et travaille à Montréal. Il détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal ainsi qu’un baccalauréat en anthropologie de l’Université de Montréal. Lauréat de la Bourse Plein sud 2008, son travail a été présenté dans des centres d’expositions au Canada et lors de plusieurs manifestations vidéo internationales. L’exposition solo qu’il a présentée à la Cinémathèque québécoise en collaboration avec le centre Dazibao en 2011 a été sélectionnée au premier Gala des arts visuels du Québec dans la catégorie Meilleure exposition en centre d’artistes. En 2014, le Musée régional de Rimouski lui consacrera une exposition-bilan.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…