Maya DEREN, Meshes of the Afternoon
16mm, B.&W., sound, USA, 1943, 14'
(preview- 1')

Une copie 16mm de ce film est disponible au catalogue du Collectif Jeune Cinéma.
A 16mm print of this film is available at the catalogue of the Collectif jeune Cinema.

Co-réalisation Alexander Hammid
Ce premier film se rapporte aux liens existants entre l’imaginaire et la réalité objective. Le film commence dans la réalité pour se terminer dans celle-ci. Entre-temps, l’imagination, présentée ici sous la forme d’un rêve, est intervenue. Elle s’empare d’un incident particulier et lui donne une importance considérable puis rabat le produit de ses circonvolutions dans la réalité. La protagoniste n’est pas victime d’hallucinations, dont le monde lui serait indépendant pour ne pas dire inconscient ; bien au contraire, elle est détruite par une action imaginaire. Un tel développement, de toute évidence, n’obéit pas à une fonction logique dans quelque réalité que ce soit, mais est une nécessité ; un destin façonné comme logique du film lui-même.
Ainsi l’ensemble formel est lui-même la réalité et le sens du film. C’est une création à partir d’éléments de la réalité : personnes, lieux et objets, mais ceux-ci sont arrangés de manière à ce qu’ils produisent une nouvelle réalité, un nouveau contexte qui les définit selon la fonction qu’ils occupent dans cette dernière. Par conséquent, ils ne sont pas des symboles dans le sens où ils se référeraient à quelque sens ou valeurs extérieurs au film. Ce sont des images dont la valeur et le sens sont définis et se limitent à leurs fonctions dans le tout du film. Art in Cinema, San Francisco Museum of Art, 1947.

One of the most important and influential experimental films of the 20th century, Maya Deren's 18-minute feminist classic explores the interior images of a woman (played by Deren) whose daydreams restore mystery and danger to the ordinary objects of her everyday life. Deren veers away from plot to advance her view that a film should be like a poem: a deep tissue of images designed to examine a mood or startle us with the strangeness of the things around us. Using film as an artistic medium rather than as a vehicle for stars or story or action, Deren looks back toward the earlier European avant-garde of such filmmakers as Germaine Dulac, who believed that film most resembled the abstract yet emotional form of music. Deren's investigation of one woman's subconscious experience explicitly rejects the linear form of theater and literature in favor of the non-narrative models offered by painting, music, sculpture, or poetry. This alternative view of film as a non-narrative artform was incalculably influential on future filmmakers, and in 1990 Meshes was named to the Library of Congress's National Film Registry. ~ Leo Charney, All Movie Guide

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…