centraldogma.be

Pour toutes informations sur la pièce et être tenu au courant des prochains spectacles vous pouvez envoyer un mail à l'adresse suivante:

contact@centraldogma.be

Diptyque du début du siècle
Litanies et La Chute

Mise en scène Andrés Cifuentes

« Diptyque du début du siècle » / Note d’intention

Le début du siècle c’est maintenant, à nous tous de l’écrire. Notre diptyque a pour fonction essentielle et opportune de rappeler que le théâtre est davantage que l’addiction au divertissement qui n’exige aucun effort. C’est une force possédant la faculté d’innerver la vie et d’introduire de nouveaux modes de réflexion sur nous-mêmes, sur la société dans laquelle nous vivons.

Deux pièces de théâtre, deux histoires qui se répondent en analogie. Litanies et La Chute établissent des interrogations existentielles : dieu, l’amour, la damnation, l’individu face au collectif. A l’égal des tragédies grecques démontrant l’être humain complexe, nous présentons des personnages qui vivent les moments les plus intenses de leur existence à fleur de peau et essaient malgré leurs contradictions d’éviter la catastrophe.

Litanies trace un moment de vie de quatre enfants sous l’œil acerbe de gouvernantes. Cette pièce dépouillée de texte exprime un avertissement : les choses doivent changer. Le système politique, les personnes qui ont le pouvoir ont le devoir de modifier leur comportement. L’autorité exercée sans voir ni écouter l’autre relève de l’absurde. L’humanité, le collectif, l’individu supplient le pouvoir de façonner leur regard afin que les choses changent.

La Chute nous renvoie à des questions personnelles, spirituelles et culturelles. Cette pièce présente des personnages qui effarés, désorientés par la construction de leur passé et de leur présent, sont confrontés à des questions d’humanité par la rencontre avec les autres. Avant tout, c’est de l’état d’amour dont il est question. A partir d’une réflexion sur une certaine cruauté présente à la fois dans la sphère privée et dans la sphère politique, en faisant des parallèles entre les deux nous espérons toucher nos contemporains.


Andrés Cifuentes

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…