Piaffement(s): songs.fr(s)

Stéréo-Séquence
Épisode 38
Philippe B - Marie

Photos exclusives prises lors du tournage de cet épisode disponible sur le site officiel de Stéréo-Séquence
stereo-sequence.com/episodes/ep38

Juin 2012
J’avais très hâte d’avoir l’opportunité de recevoir Philippe B pour un enregistrement de Stéréo-Séquence. Après une occasion ratée lors de son passage en formule solo au Cercle en février dernier, il n’était pas question de le manquer une deuxième fois à Tadoussac pendant le Festival de la Chanson où il s’y produisait deux soirs consécutifs.

Après avoir choisi tous les lieux pour les tournages de Stéréo-Séquence à Tadoussac à notre arrivé le jeudi après midi, nous nous sommes mis à douter le lendemain matin de notre choix pour l’enregistrement de la session avec Phlippe. Les tournages là-bas se font souvent dehors vu la beauté du paysage, mais nous avions aussi envie d’en faire un à l’intérieur. Je me suis donc rendu au Café Bohème, sympa café et restaurant où nous avions soupé l’année dernière. Nous avions très bien mangé et nous nous étions dit qu’il faudrait faire de quoi à cet endroit si l’opportunité de revenir à Tadoussac pour y refaire quelques épisodes se présentait.

Lorsque je me suis rendu au café en début d’après-midi vendredi pour obtenir la permission d’y faire un enregistrement, les propriétaires n’étaient pas là. Comme je n’avais pas de plan b pour un autre lieu et que je tenais vraiment à faire la session à cet endroit, je me suis assis devant le café, sur le trottoir, sous un soleil de plomb, à attendre et à jouer à deviner si les gens qui entraient dans le café étaient les propriétaires. Après une heure passée là, une employée qui devait probablement tout juste de terminer son quart de travail est sortie du café, m’a reconnu et m’a dit : « Tu es encore là ? Ils sont arrivés depuis au moins 30 minutes, t’as juste à aller les voir !”. Enfin me suis-je dit, comme j’avais trop l’impression de perdre mon temps et qu’avec tous les coups de soleil que j’avais attrapés la veille, la crème solaire ne faisait aucunement son travail. Clairement, j’avais échoué dans ma tentative de deviner qui était les propriétaires de la place !

Ma rencontre avec Alain Bossé et Diane Gauthier (les propriétaires du Café Bohème) fut très agréable. Ils avaient vu notre vidéo fait l’année dernière à Tadoussac avec Jérôme Minière et ils connaissaient très bien notre projet. Ils étaient donc partant de nous laisser faire l’enregistrement avec Philippe dans leur café. En plus d’être vraiment trop sympathique, ils nous ont réservé le deuxième étage de leur établissement pour l’occasion. Une belle attention qui allait nous permettre d’être seul avec l’artiste et qui allait aussi nous permettre de ne pas déranger les clients.

Après être allé rejoindre Philippe avec Maxime à 15h à l’hôtel Tadoussac le samedi après midi, nous nous sommes rendues au Café Bohème et sommes allés directement au deuxième étage où Jimmy et Étienne nous attendaient, l’équipement déjà en place et prêts à effectuer les test de son.

Je commençais à être fébrile de découvrir les chansons qu’il avait décidées de nous jouer. Il aurait pu choisir n’importe quelle pièce de ces trois albums (Éponyme, (2005), Taxidermie (2008) et Variations Fantômes (2011) ) que j’aurais été comblé quand même. J’ai découvert Philippe à l’époque de son groupe Gwenwed et par la suite comme guitariste de Pierre Lapointe . J’ai beaucoup écouter ses 3 albums solos et chacun d’eux me rappelle des moments très précis de ma vie. Ils ont tous été marquants pour moi et j’inclurais beaucoup de ses chansons dans des tops cinq de chansons à écouter pour telle ou telle occasion. Un peu comme John Cusack le fait dans High Fidelity. Par exemple la chanson Archipels se retrouverait certainement dans un top 5 de chansons nostalgiques époque pré-adolescence, Philadelphie et California Girl pour un road trip aux États-Unis et ainsi de suite.

Finalement, il nous a magistralement joué « Marie » et “Petite Leçon De Ténèbres”, deux chansons qui se retrouvent sur Variations Fantômes. Tout en simplicité, ne cherchant qu’à faire parler sa musique avec sa guitare, son harmonica et ses textes si beaux et si puissants. Quelques chanceux se sont présentés, discrètement, afin d’assister à ce moment. Les miroirs qui entouraient Philippe ont permis à la caméra d’entrer dans sa bulle, sournoisement et subtilement, pour ne pas le déranger et saisir tout en finesse chaque instant de la prestation de ce grand auteur compositeur contemporain québécois. Trois prises au total auront suffi à capter ces deux vidéos. Trois écoutes religieuses de notre part et c’était fait.

Une fois Philippe parti, mes collègues et moi avons pris une pinte de bière pour se remettre et profiter calmement de ce que nous venions de vivre. Nous avions, à mon avis, d’assister à un moment fort de Stéréo-Séquence. Un instant tout en douceur, beau et efficace, avec un artiste généreux et émouvant. Trente minutes qui nous rappelle à quel point nous sommes privilégiés de pouvoir faire ce travail dans la vie et qui justifient toutes les heures que nous passons à le faire, bénévolement, depuis un an maintenant. Merci Philippe et merci le Café Bohème de nous avoir permis de vivre cela.

Philippe B. sera en spectacle avec le Quatuore Molinari au Théâtre Petit Champlain le 4 octobre prochain. Il ne faut certainement pas manquer ça!

- Jérôme Kearney

j vimeo.com/47838721

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…