Guillaume Guerin

Joined

User Stats

Profile Images

User Bio

Guillaume Guérin defines his works as a reaction to "the industrialisation of the non-look", as a will to re-find an eroded reflex, the Discernment. Through his first works, Guillaume had expressed the image strenght and potential to re-define a possible reality. Then, he concentrated his works on denouncing the secular symbols re-formating operated by the mass media (Rewind). Guillaume is convinced today that the image has killed the symbol it contains. he uses now abstractions to support his message and proposes the observer to search in himself the hidden symbol.
_________________________________________
Press : ChipChop Gallery - Sophie Rivière. 03.2012

"Agent d’artiste, organisateur d’événements, assistant dans un cabinet d’analyse fonctionnelle et d’analyse de la valeur… le seul domaine auquel Guillaume soit resté fidèle, c’est celui de la technologie. Et de la Technologie à l’image photographique, il n’y a qu’un pas, ou peut-être deux.

En 1997 : Internet n’a pas encore fait sa révolution et Guillaume travaille dans un des premiers cyber cafés de Paris : le Web Bar. Vingt-cinq postes de travail où se croise une population chamarrée composée de patrons de starts-up, No Life et de futurs Hackers. Guillaume Guérin observe, apprend et se passionne pour ce nouvel outil de communication. Jusqu’au jour où il se rend compte que plus personne ne se parle : tous les membres du Web Bar communiquent par ordinateur interposé. Ce qui devait faciliter le dialogue impose finalement le silence.

Guillaume commence alors à s’intéresser à la vidéo. Il y travaille jour et nuit, avec des amis, sans véritable projet artistique. Sa seule intention est de dénaturer les vidéos : puisque maintenant les images se consomment en masse, il va traiter la vidéo au kilomètre. Tout y passe, jusqu’aux vidéos pornos des années 70 filmées sous acides qu’il récupère dans un vieux vidéo club. Couper, retraiter, recréer, assembler. Sans fin. Son travail lui permet de développer dans la masse un principe de narration et de création qu’il ne va plus quitter : couper des images dans les vidéos pour réaliser un « Dictionnaires des symboles ». Recréer du sens à partir d’images existantes, lutter contre les symboles existants pour forcer l’Oeil à en recomposer d’autres. Il s’achète son premier appareil photo, assiste à de nombreuses conférences données par le philosophe Bernard Stiegler (La Technique et le Temps) et dévore les ouvrages de Paul Virilio (la Machine de Vision, le Futurisme de l’instant). Toute cette matière intellectuelle le conforte dans la direction à donner son projet photographique : Guillaume ne veut plus faire des images, il veut leur redonner un sens.

Oubliées donc les photos retouchées, les compositions, les milliards d’images véhiculées par internet, les magazines, la publicité : il faut rendre à l’Homme sa faculté de discernement : « Je ne crois pas en l’image que je vois ». Puisque « la force de l’image a tué le symbole qu’elle porte », Guillaume Guérin a décidé de nous forcer à le recréer.

External Links

Following

  1. Simon Lincelles
  2. transmediale
  3. PLATOON
  4. Matt Eastman Archive
  5. mm
  6. UFO
  7. littleisdrawing
  8. hedi harrar
  9. Haythem Zakaria
  10. Artcam Production
  11. Katrin Fridriks
  12. GG_2
  13. PUCE MUSE
  14. ximus
  15. Warp Records
  16. alain renk
  17. Visual System
  18. Claude Serieux