joe-topc

Joined
france

User Stats

Profile Images

User Bio

webradio.timothee.fr:8000/radio.mp3.m3u

Né dans une famille chrétienne, j'aimais entendre parler de Dieu et des missionnaires qui partaient dans les pays apporter la bonne nouvelle du salut.
Puis des difficultés avec l'église surgirent (je devais avoir 6 ans environ) et nous dûmes la quitter.
Petit à petit la parole s'estompa de mon cœur.

Lors de mes 24 ans et habitant encore chez mes parents, ma maman se réconcilia avec une chrétienne dans notre village et cette dernière, veuve avec deux adolescents, venait de temps en temps voir un film à la maison et parler avec nous.
Dans nos discussions (c'était dans sa pensée en Bretagne dans sa famille), elle désirait bien m'inviter en vacances avec eux.
Pensant que le moment de quitter mes parents approchait, je lui proposais de venir avec elle aux prochaines vacances. Elle me répondit qu'elle partait pour un camp chrétien dans le sud de la France. Ma décision fut prise d'y aller aussi. Entre temps j'avais obtenu mon permis de conduire et avais acheté une voiture.

J'ai prié Dieu de se révéler à moi s'il existait, promettant que je ferais tout pour écouter dans cette Mission la parole mais que ce serait la dernière fois que j'essayerai.
Arrivé au camp, je fus touché par la prédication et par les chants, changeant également régulièrement de table aux repas pour faire connaissance et demander le témoignage de leur conversion à plusieurs personnes.
Une unité se dégageait dans tous ces témoignages : Christ en était le chemin.

Un évènement tragique arriva également qui me toucha. Une famille partit se baigner à la mer et le mari (qui venait juste de se convertir) mourut noyé. Cela me brisa car j'avais peur de la mort.
Le pasteur le soir cheminait dans la parole et pendant plusieurs jours resta sur ACTES 26. Le dernier soir ou il prêchait sur ce même texte, il parla des 99 brebis et de celle qui était perdue.

Les paroles de Jésus se révélant à Saül sur le chemin de Damas retentirent alors en moi: Saül, Saül, pourquoi me persécutes-tu ? Je suis Jésus, et me senti concerné par ces paroles.
Mon cœur se déchira, et, avec l'aide du pasteur, je donnais ma vie à Jésus-christ, recevant l'assurance d'être enfant de Dieu. Le St Esprit me rempli d'une joie immense qui dura plusieurs jours.

Peu de temps après, Dieu me mis à cœur de faire une formation missionnaire en candidat libre.
Cinq années passèrent et le Seigneur me montra qu'il voulait que je continu de servir dans mon église locale auprès de mon pasteur.

Chrétien depuis 1991 et encore aujourd'hui par Sa Grâce.

External Links