La perception de l'étranger au pays du matin calme.

/*French documentary about the foreigner's perception in South Korea.

My '08 school's project.*/

Bienvenue en Corée du Sud, le pays des Hans et du matin calme. Encore méconnue aux yeux des étrangers et surtout cachée par la prédominance de la Chine et du Japon, la Corée s’est forgée en l’espace de quelques décennies une renommée internationale en terme de développement économique.
Fièrement représentée par la mégalopole de Séoul, la Corée s’ouvre de plus en plus à l’étranger. Les industries, qui sont déjà bien installées sur le marché international, c’est au tour de la culture coréenne de s’exporter ayant déjà une très forte influence sur l’Asie. Ce gain de popularité attire la curiosité des touristes qui n’hésitent plus à venir s’installer et tenter l’aventure « coréenne ».

Depuis les jeux olympiques de Séoul 88, la Corée n’a de cesse de s’ouvrir à l’étranger. Sortant d’un long régime plus ou moins conservateur et surtout utilisant la peur de l’étranger, l’instauration d’une véritable démocratie sera un tournant décisif concernant l’image internationale de la Corée. Le pays rentre alors dans une politique de reconnaissance culturelle et s’emploie à redonner vie à son cinéma et à son star système tout en intervenant également dans le monde scientifique où l’on assiste à une course au prix nobel. A l’image de l’art martial national exporté dans le monde entier : le taekwondo, la nouvelle vague culturelle coréenne va connaître un très grand succès en Asie dès 1990 pour finalement commencer par arriver en occident en ces années post 2000.
La Corée a gagné son pari. Faire oublier son image d’industries et de composants électroniques au profit de sa dimension culturelle, plus apte à séduire les populations. Et cela ne trompe pas, les étrangers arrivent de plus en plus nombreux en Corée et le délicat sujet de la cohabitation commence à faire son apparition.

2008

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…