Le solo d’Anne Teresa De Keersmaeker sur la musique de Steve Reich (Violin Phase) est l’une des premières pièces de la chorégraphe. Cette danse hallucinée épouse les volutes et les processus de décalages infinitésimaux de la musique. Le trajet de la
danse, filmé en plongée, s’inscrit dans du sable blanc sur sol noir : son trajet rendu visible, dessine comme un mandala
en forme de rosace.
Pour l’installation Top Shot ces images sont projetées sur le sol de la salle d’exposition recouvert de sable blanc.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…