"Dans un pays comme la France, le mouvement d'urbanisation est si accompli qu'on pourrait estimer que le rural n'existe plus à l'heure actuelle en tant que modalité spécifique d'organisation et de fonctionnement d'une société. Bien sûr, le rural et la ruralité sont toujours présents, mais comme des catégories de discours - politique, patrimonial, culturel. Les espaces de ruralité sont des survivances très artificiellement entretenues.Le renouveau du rural et les néoruraux qui en sont les acteurs ne constituent que des manifestations de l’évolution du déploiement des logiques urbaines dans de nouvelles configurations de société. Les espaces jadis ruraux, en déshérence, s’urbanisent avec l'introduction des formes spatiales, des pratiques, des valeurs et des références qui procèdent de l'urbanisation. Dans ce cadre, la campagne, la nature, sont des constructions, des objets de valeur convoités, qui s'inscrivent dans et servent les stratégies résidentielles ou/et politiques ou/et économiques des acteurs sociaux"(Michel Lussault, L’urbain-métropolisé français dans la mondialisation, Territoires 2040).

A partir de ce texte qui interroge la place des espaces ruraux dans la métropolisation, David Yon a choisi d'aller vérifier sur le territoire métropolitain lyonnais si cet état des faits est réellement avéré. En s'intéressant au village de Saint-Paul-en-Jarez, situé dans la vallée du Giers au pied du Parc Naturel du Pilat, il a pu soulever ce rapport ville campagne dans l’urbanisation, mais aussi socialement. Nous connaissons tous l'implication de l'étalement urbain dans la disparition du rural, mais comment les habitants, anciens et nouveaux, vivent ce changement? Une réponse dans le film Parties de campagne réalisé par David Yon.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…