the last days of the magic slum
delhi, inde | février 2012
Dans le labyrinthe des ruelles insalubres et malodorantes du bidonville de Kathputli, l'étrange, le hors norme voire le magique peut surgir à tout moment.
Il y a près d'un demi siècle, les membres de la famille Bhatt, des marionnettistes gitans originaires du Rajasthan, ont posé leurs tentes au milieu d'un terrain vague dans la banlieue du nord est de Delhi.
Suite à l'indépendance de l'Inde et a l'entrée de ce pays continent dans une nouvelle forme de modernité, les Maharajas et les riches marchands des régions rurales commencèrent à se désintéresser de ces artistes nomades qui durant des siècles avaient animé les grands événements de leur vie de famille dans leurs palais ou leurs riches demeures.
Pour la famille Bhatt, le nouvel eldorado devait être Delhi, la capitale en pleine expansion de ce pays qu'ils traversaient de long en large depuis des générations.
Rapidement une multitude d'autres artistes les ont rejoint dans ce no man's land et les tentes de Kathputli ont commencé à abriter des dompteurs d'ours, des danseurs, des magiciens, des acrobates, des percussionnistes et des cracheurs de feux.
Avec les années, de frêles maisons en brique ou en bois ont remplacé les tentes des débuts et des milliers de familles issues des castes les plus basses de l'Inde (chiffonnier, mendiant, etc.) se sont joints aux artistes gitans premiers occupants de cette cour des miracles.
Kathputli compte maintenant plus de 15000 familles vivant dans une promiscuité inimaginable. Malgré cette explosion de la démographie des lieux, le cœur du bidonville appartient toujours à la communauté d'artistes gitans du Rajasthan arrivés sur place il y a un demi siècle. Le terme Kathputli désigne d’ailleurs ces marionnettes qu'ils font vivre et voler de leurs mains virtuoses.
Ce lieu étonnant entre horreur et merveille ou la proximité entre artistes a permis de protéger et de faire perdurer jusqu'à nos jours des multitudes de formes d'art ancestral est pourtant appelé à disparaître. La ville de Delhi entend récupérer "ses terres" en vue de construire en lieu et place du bidonville de Kathputli un immense complexe immobilier ultramoderne. Depuis quelques mois, les milliers de familles vivant à Kathputli sont sous la menace constante d'une expulsion pur et simple de leur logement.
Le slum magique de Kathputli vit peut-être là ses derniers jours de scène avant la fermeture violente et définitive du rideau qui signifiera probablement la mort d'une tradition artistique populaire à la richesse inestimable.

phototvdd.be
outoffocus.be
picturetank.com

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…