Rien n'a encore changé, mais pourtant rien ne sera plus pareil. Un poème vidéo militant pour ne jamais oublier.
Nothing has changed, yet nothing will be the same. A politic filmpoem for never forget.
Nichts hat sich geändert, aber nichts wird mehr so sein. Ein Video Gedicht Aktivist nie vergessen.

English basic translation

The grass is still green. The sun does not shine less today. The laughter of children, color stalls and sounds of the market. The birds are singing gaily smile of a blond waitress. Beer foam as yet, but my heart is heavy. A bitter sweet moments these fatal rot as if in the quiver of the air, the murmur of large hardwoods, we guessed the presentiment of a great misfortune. He echoed the fury of tomorrow, the anguish of the night. Broken glass, fresh paint. The blade of the executioner lifted until our necks to get back on the block. The scythe of fate languishing in a corner of blue sky even while in the underworld, the butcher sharpens his long knives. How long can this truce last? How many seconds have elapsed since the kill?

Version originale en français

L'herbe est toujours aussi verte. Le soleil ne brille pas moins aujourd'hui. Le rire des enfants, la couleur des étals et les bruits du marché. Les oiseaux chantent gaiement, sourire si blond d'une serveuse. La bière mousse pourtant autant, mais j'ai le cœur lourd. Une amertume fatale pourrit ces doux instants comme si dans le frémissement de l'air, le murmure des grands feuillus, l'on devinait le pressentiment d'un malheur immense. Celui en écho des fureurs de demain, des angoisses de la nuit. Verre brisé, peinture fraîche. La lame levée du bourreau n'attendant que nos cous pour retomber sur le billot. La faux du destin languissant dans un coin de ciel encore bleu tandis qu'aux Enfers, la boucherie aiguise ses longs couteaux. Combien de temps cette trêve peut-elle durer ? Combien de secondes nous séparent de l'hallali ?

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…