L’installation Light in the box questionne la relation entre l'habitat de l'homme et l'identité qui en découle. Cette sculpture englobe mes préoccupations sur l’habité. La notion de la demeure est prise sous l'angle de vue d'un lieu sécuritaire et stable, laissant entrevoir une possibilité d'instabilité et de fragilité. C'est à travers un univers ludique que cette ambiguïté de la demeure est exploitée. À travers cette mise en scène, la représentation que l'on se fait de la demeure est établie à l’intérieure d’une tension entre la précarité de son chez-soi et l'illusion de sécurité qu'elle évoque.

Light in the box, est une sculpture de 7 pieds reposant sur un plateau tournant d'un diamètre de 1 mètre qui supporte des objets du quotidien. Ceux-ci sont assemblés les un par-dessus les autres de façon à former une colonne, à la manière d'un château de cartes, créant ainsi une installation précaire. Chaque objet assemblé à un autre donne au spectateur l'impression que tout pourrait s'écrouler d'un moment à l'autre, par la précarité de l'assemblage. Le ludique est abordé comme mécanisme de défense déclenché par une identité fragilisée. La scène de jeux est utilisée comme moyen d'échapper pour un certain temps aux réalités de la vie quotidienne.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…