+ d'infos sur :
oudeis.fr/trapped-in-freedom-pieges-par-la-liberte-rencontres-des-arts-numeriques-electroniques-et-mediatiques/

Décembre 2009 / Le Vigan

C’est au fond d’une rue perdue et par hasard que nous faisions face à une porte blanche, capitonnée, fenêtres entravées de barreaux et opaques, au-dessus desquelles figurait un néon éteint. Trapped in Freedom, on l’imaginait reluire dans la nuit de son rouge profond et évocateur…

Cette phrase nous a interpellés d’autant plus que la nature de ce lieu nous était inconnue. Cabaret étrange d’un soir tiré de l’imaginaire de David Lynch, espace de rencontres libertines, club d’amateurs de cigares et bons spiritueux… En tout cas, cet espace semblait contenir dans son énoncé un paradoxe entier, celui d’une jouissance assumée et affichée et restreinte à cette zone, condensée derrière les murs et les regards de la rue. Ce paradoxe était d’autant plus évident que la rue était isolée, non fréquentée mais non loin d’une grande artère routière et passante. Comme si la réponse ou la possibilité d’une liberté affranchie se trouvait en réalité sous nos yeux. Une évidence tellement forte que l’on ne peut l’assumer, la concevoir comme réelle. C’est bien cette impression qui se dégageait de cet endroit, une atmosphère d’irréel, de temps arrêté, une brèche offerte au regard et au badaud de façon anodine mais non moins tentante. Point de passage entre la liberté assumée et celle que nous idéalisons au travers d’imaginaires divers, le retour à la nature, l’émancipation face aux pouvoirs, l’annihilation des conflits éthiques, raciaux, sociaux, politiques…

Vivre la liberté comme une libération des fardeaux relatifs à notre environnement. Se recentrer sur une volonté, un espace propre à chacun, à nos individualités… Adopter la liberté, la saisir pleinement, c’est se rapproprier des espaces, définir de nouveaux choix…

Et pourtant, l’idée n’est pas si simple. La liberté est une valeur et notion délicate, fascinante, aléatoire. Car qui prend une liberté peut en ôter à d’autres, qui jouit de la liberté perd un cadre, un ensemble de repères et de fondations, qui se veut libre vient aussi à se mettre en danger car face à ses propres choix. Piégés par la liberté synthétise ce paradoxe d’un état chéri et tant désiré et parallèlement craint et souvent laissé à l’état de visée utopique. Tout projet social se fonde sur un consensus et en conséquence pose de nouvelles définitions de la liberté individuelle, mais, en fait émerger de nouvelles propres à celle d’un corps global, généralisé et homogénéisé, du moins en phase d’homogénéisation.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…