Davantage qu'un spectacle, TransHumance est une expérience intime à vivre ensemble: Marcher au rythme des animaux pour traverser sites naturels d'exception et centres urbains. Dessiner dans le paysage une empreinte éphémère qui transforme notre perception de notre territoire élargi, de notre vivre ensemble réuni.

Plus d'infos sur: mp2013.fr/transhumance/

« Dans la poussière soulevée par nos pas, il y aurait la poussière de toutes les errances, de toutes les transhumances, de toutes les migrations passées et à venir. Ce serait moi, ce serait toi, mais pas tout à fait, ce serait nous. Oui, je voudrais être un troupeau en marche, emporté... réuni. » Manifeste - Extrait

TransHumance est un dispositif poétique à résonnances multiples, ce n'est pas un spectacle à consommer, c'est une expérience à vire, une œuvre à réaliser ensemble.
Prendre le temps, ou plutôt donner le temps comme on donne un cadeau que l'on ne peut reprendre. Oui se donner le temps de marcher au rythme des animaux pour traverser sites naturels d'exception et centres urbains. Et si cette marche changeait un peu, un tout petit peu, notre point de vue sur notre territoire élargi, sur notre vivre ensemble réunis.

TransHumance, le mot évoque le voyage transfrontalier, le cycle des saisons, les liens entre l'homme et la nature. Avec ce mot se dessinent en creux des notions de migration et de mémoire, de mobilité et de transversalité : autant de sources, de ferments historique et anthropologique qui nourrissent un objectif poétique et métaphorique.
Cheminer, relier les altérités, faire route ensemble par-delà les frontières qui nous séparent.

De l'autre côté des Alpes des chevaux et des hommes se sont mis en marche, de l'autre côté de la Méditerranée des chevaux et des hommes se sont mis en marche eux aussi. L'Italie et le Maroc sont les deux pays officiellement invités d'honneur de TransHumance, projet phare de Marseille-Provence Capitale européenne de la culture.
Cuges les Pins pour l'Italie, Salin de Giraud pour le Maroc, et Chateaurenard pour la Provence, trois points de départ pour trois cheminements qui convergeront dans un espace naturel, l'écosystème spécifique de la plaine de la Crau au Domaine Départemental de l'Étang des Aulnes.

Après ce temps de ré-union nous irons ensemble jusqu'à Marseille pour inviter la Nature à célébrer la Capitale européenne de la Culture.

Tout au long du chemin, nous réaliserons ensemble des animaglyphes. Animaglyphe cela signifie pour nous dessiner dans le paysage avec des animaux. À l'occasion des bivouacs ou des pique-niques dans des sites emblématiques du territoire, nous réaliserons des chorégraphies de troupeaux pour dessiner des formes géométriques dans le paysage. Chaque animaglyphe fera l'objet de prise de vue en hauteur.
L'ensemble de ces images vues par le regard des oiseaux constituera une mosaïque de notre territoire transformé par le passage de TransHumance.

Œuvre minimale qui convie chacun à une expérience intime. Œuvre qui développe en images une polysémie poétique sur un «espace scénique global» incluant réseaux sociaux, internet, cinéma, multimédia...
TransHumance c'est plus de 600 kilomètres de parcours pour relier 35 communes, 15 parcs et réserves, 3 pays et 2 continents.
Le Centaure sera le guide de cette mythologie contemporaine car il incarne la réunion de l'Homme et de l'Animal, du Social et du Sauvage, de l'Humain et de la Nature.

Camille & Manolo

©Théâtre du Centaure

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…