festivaldeslibertes.be

Les technosciences ont permis de maîtriser la nature et de satisfaire nombre de besoins humains. Mais les croyants au progrès ont dû déchanter de l’utopie technique au vu de ses conséquences imprévues ou promesses non tenues. Faut-il pour autant condamner le progrès et la technique ? Revenir à la nature et oublier que nous devons notre humanité à des artefacts ? Ne peut-on dépasser l’opposition entre technophilie et technophobie, rendre nature et progrès compatibles ? Le progrès n’est-il que scientifique et technique ? N’est-il pas tributaire du sens que nous lui attribuons et du projet dans lequel il s’inscrit ? Ni la technique, ni le progrès ne se réduisent à l’utilitaire. Qu’en est-il des progrès subtils, gratuits, frugaux ?

Avec Pascal Chabot (philosophe, enseignant à l’IHECS, auteur de La philosophie de Simondon (2003), Après le progrès (2008) et Les sept stades de la philosophie (2011)) et Michel Puech (philosophe, enseignant à l’université de Paris-Sorbonne, auteur de La philosophie en clair. Dix classiques sérieusement dépoussiérés (1999), Homo sapiens technologicus. Philosophie de la technologie contemporaine, philosophie de la sagesse contemporaine (2008) et Développement durable : un avenir à faire soi-même (2010)).

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…