Je crois que manger seule me convient est une tentative scénique de questionner l'imposition normative de clichés sociaux et la manière dont nous intégrons ces valeurs. Ce pouvoir s’exerce jusque dans nos sphères les plus intimes dont le corps. Il est le lieu de ces représentations et le miroir de nos valeurs. Est-ce que ce n’est pas, paradoxalement, par le corps qu’on pourrait s’en s’affranchir? En se le réappropriant. Ainsi le corps peut devenir un lieu de liberté, de réinvention et de résistance à la pensée dominante.
Celine Bolomey part d'une thématique très intime: l'enfantement et ce qu'il révèle de désirs contradictoires. Elle travaille à partir du texte de Yôko Ogawa La Grossesse. La narratrice consigne les moindres transformations physiques et psychiques de sa soeur enceinte. L'auteure y dissèque les émotions, remettant en question l'enfantement comme processus purement joyeux et d'accomplissement de soi. Elle questionne ce que donner la vie implique. A travers cette perspective liée au corps, Céline Bolomey désire créer un effet révélateur de la manière dont notre société « gère » l’individu dans une perspective productiviste, le vivant étant devenu un enjeu du pouvoir.

Interprétation: Coraline Clément, Anne Delahaye, Baptiste Coustenoble, Celine Bolomey
Mise en scène: Celine Bolomey, en collaboration avec l'équipe
Assistanat à la mise en scène: Marie Probst
Collaboration dramaturgique: Carine Corajoud
Scénographie: Sylvie Kleiber et Lucie Gautrain
Lumière/vidéo: Laurent Valdès
Dessin: Line Marquis
Administration: Cie THE THREE MONKEYS

Soutiens Viile de Genève, République et canton de Genève, Loterie romande, fondation Engelberg, Fondation Ernst Göhner.Avec le soutien du Fonds d'encouragement à l'emploi des intermittents genevois.

thethreemonkeyscompagnie.blogspot.ch/

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…